Accueil > Les mots, la langue > « Ainsi dit », par Jean-Baptiste Mercey > L’advenir

L’advenir

lundi 16 novembre 2015

L’advenir

par Jean-Baptiste Mercey

venir... d’où ?... et aller où ?... terre, ancre – trop de partir dans venir... pas à pas... de soi à soi... de loin en loin... pas à soi... de loin à soi... de pas en loin... de-venir, devenir...a-venir, avenir... des mots sans corps, sûrs d’eux et n’empoignant rien... avenir devenant, devenir avenant... un pas de côté (oubli, abandon, silence) et ad-venir... advenir, s’advenir... (se) désavenir... (se) réadvenir... l’indicible d’un devenir radicalement inconnu, strictement imprévu... venir de là pour advenir ça ?... à tout venant advenir... sans rien voir venir... rien à (pré)voir... mais laissant venir... sans savoir quoi laisser venir... ni ça ni là... laissant devenir ce qui vient ?... voyant tout sauf ce qui vient... ne vient pas sous le façonnage d’un regard ou l’enclos d’une pensée... laisser venir ça pour advenir là ?...