Accueil > Critique > Lectures italiennes de Françoise Lachkareff > Ferdinand von Schirah

Ferdinand von Schirah

dimanche 6 mars 2016

Le voyage en Italie fut longtemps un genre obligé pour les artistes du Nord. Nous devrions cependant quitter de temps à autre « le pays où fleurissent les citronniers » et faire retour vers l’Allemagne. Ce sont des horizons moins suaves que nous découvre Ferdinand von Schirah, petit-fils de Baldur von Schirah et avocat au barreau de Berlin en matière criminelle, où, comme nouvelliste et romancier, il rencontre un succès fulgurant. Un réalisme sans compromis malgré quelques notes d’humour voire d’ironie, et même d’auto-ironie. Parmi les titres traduits en français : Crimes, Coupables, L’Affaire Collini (2012, 2014 et 2015 chez Gallimard « Folio »).