Accueil > Agenda > Vimenet (1914-1999), enchères privées

Vimenet (1914-1999), enchères privées

lundi 20 mars 2017

ENCHÈRES PRIVÉES

Mars-avril 2017

PDF - 8 Mo
PDF - 9 Mo

Toiles (nos. 1 à 14) : de 1 000 à 8 000 €
Dessins (nos 15 à 26) : de 500 à 5 000 €
Sculptures (nos 27 à 30) : de 1 000 à 2 000 €

À lire : Vimenet, la statue sans socle, de Pascal Vimenet, éd. Hervas, 90 p., 14 reproductions en couleurs, 39 en noir et blanc, Paris, 1983.

Jean Vimenet, son œuvre - 4, place du 18-Juin - 17260 Saint-André-de-Lidon
Tél. : 069198-6286 / 054692-78-56.
jvsoe.lemaitre@wanadoo.fr
Association Jean Vimenet

*

JEAN VIMENET


Parc Cachan, hiver, encre de Chine, lavis (1963)

Vimenet (1914-1999), originaire de Tours, a un parcours fulgurant au départ, plus confidentiel ensuite, totalement atypique.
Il commence à peindre dès l’âge de 14 ans. Prodigieusement doué, il devient, à la fin des années 30, l’un des très rares protégés d’Édouard Vuillard, qu’il accompagne à Genève en 1938 pour effectuer le report aux carreaux d’une fresque commanditée par la SDN au maître. Vuillard voudrait le mettre en rapport avec Bonnard : la mort l’en empêchera.
Il fait alors connaissance de Chaïm Soutine, avec qui il entretient des échanges passionnés sur la peinture. Il occupe un temps l’ancien atelier de Fernand Léger, sur proposition de celui-ci.
De 1952 à 1954, prix Abd el-Tif, il séjourne dans la villa Abd el-Tif à Alger. Sa palette en est illuminée.
À partir des années 1960, son œuvre, stylistiquement et chromatiquement rigoureuse, se déploie totalement, à la recherche de territoires singuliers, tentant de concilier figuration et abstraction, croisant les figures centrales de la période (Braque, Picasso, Matisse, Miró, Estève, Lapicque, Pignon, Lagrange), et exploitant sa perception propre.
Intransigeant vis-à-vis de lui-même et des autres artistes, il fuit les mondanités… et se fait peu à peu oublier.
L’œuvre qu’il laisse représente environ 2 000 toiles, 100 sculptures, 6 000 œuvres sur papier, des centaines d’assemblages, collages, détournements d’objets (os, coquillage, galet, bois).

Principales rencontres artistiques
Le sculpteur Jean Carton, Vuillard, Soutine, Picasso ; la sculptrice Michèle Forgeois, Calder, Estève.
Paul Grimault (avec qui il collabore sur la plupart des films), Jacques et Pierre Prévert, Alexandre Trauner, Henri Alekan, Consuelo de Saint-Exupéry, le guitariste et compositeur Henri Crolla ; le photographe Brassaï, le comédien Maurice Baquet, l’opérateur André Bac, le poète Maurice Fombeure, le réalisateur Alexandre Alexeieff, Robert Bresson, le collectionneur Pierre Lévy, Henri Bénézit.

Pourquoi s’intéresser à Vimenet ?
Il est l’un des artistes français les plus doués de sa génération. Les mécanismes du marché, qu’il a fui, en ont fait un exilé au sein du système. Mais son œuvre, actuellement minorée et mal connue, de plain-pied avec les hantises du XXe siècle, et notamment dans son rapport aux cinétismes, est l’un des maillons manquants représentatifs des grandes ruptures qui se sont produites depuis.
Sa sensibilité, son imagination formelle, son humour aussi en font une figure post-nabis, rebelle et vivante, qui deviendra, par l’intérêt et la reconnaissance que vous saurez lui témoigner, identifiable.

*