Accueil > Mots-clés > Auteurs > Michelle Labbé

Michelle Labbé

Michelle Labbé a vécu toute son enfance dans un petit port de la rade de Lorient, face à l’île de Groix. La vie y était scandée par les prévisions, à la radio, de la Météorologie marine.
Elle s’intéresse particulièrement à la narration, à ses formes traditionnelles, à la recherche de formes nouvelles, à la manière dont elle peut traverser et travailler la poésie.
Outre des recueils de poésie sur la Bretagne chez Passage d’encres, elle a notamment publié, aux éditions L’Harmattan, outre une thèse sur l’œuvre romanesque de Le Clézio (1993), des romans et des récits : Exit indéfiniment (sélectionné par le Salon du livre d’Amnesty International, Plumes rebelles, 2000) ; Le Marin d’Anaïs (prix du roman d’Antibes-Juan-les-Pins 2001) ; L’Endurance du voyageur (Etonnants Voyageurs, Saint-Malo, 2003) ; Le Bateau sous le figuier (2006) ; La Suite américaine (2010).
Elle a aussi publié de nombreux articles, poèmes et nouvelles pour des revues : Autre Sud, Brèves, Conférence, Critique, Action Poétique, Etudes, Harfang, Hopala !, Passage d’encres, Traversées..., ainsi que des articles critiques sur des romanciers, des poètes contemporains ou des faits de civilisation comme le devenir des friches industrielles (Critique, Études, Autre Sud, Poezibao, Verso, Études littéraires).

Michelle Labbé est membre de l’Association des lecteurs de Claude Simon, sur l’œuvre de qui elle a fait paraître plusieurs articles (Courrier du Centre international d’études poétiques de Bruxelles et Verso, Arts et lettres).
Elle a présenté son étude de Le Clézio à la Fnac de Nice, organisé une rencontre sur l’œuvre de Jean-Pierre Faye à l’auditorium du Petit Palais (2008), participé à une lecture de poèmes au Théâtre de Verre à Paris en compagnie de Michel Butor et Alexandre Romanès (2011). Elle participe aussi à des tables rondes : Rennes (Plumes Rebelles), Carhaix, Riantec, Des Livres en Guern au Moulin du Quilio (Passage d’encres, 2014 et 2015) et à divers salons du livre.

V. Mél