« Par ici la bonne soupe », par Patrick Le Divenah