Accueil > Catalogue > Coll. Trace(s) > Diderot devant Kandinsky. Pour une lecture anachronique de la critique d’art (...)

Diderot devant Kandinsky. Pour une lecture anachronique de la critique d’art - Nathalie Kremer

Dans cet essai sur la critique d’art de Diderot au XVIIIe siècle, genre dont il fut le pionnier, Nathalie Kremer montre comment le philosophe adopte une approche foncièrement moderne de la peinture classique, en donnant toute son importance à la matérialité du tableau. Favorisant la texture des couleurs, le tracé du dessin et le « faire » de l’artiste, Diderot s’adonne moins à l’éloge de l’illusion que peut faire une peinture, qu’à celui de son effet proprement pictural. Ainsi, devant les natures mortes de Chardin, chefs-d’œuvre de la mimésis classique, comme devant les tableaux de ses contemporains, Diderot nous place étrangement face aux peintures fauvistes de Matisse ou du premier Kandinsky – livrant ainsi, dans ses comptes-rendus, une approche anachronique de l’art moderne.

2013 – 978-2-35855-1 – 21 x 25 cm – 40 pages N&B et couleurs.