Accueil > Les mots, la langue > « Par ici la bonne soupe », par Patrick Le Divenah > Un bon moment-good time

Un bon moment-good time

samedi 16 avril 2016

UN BON MOMENT-GOOD TIME

We’ll have a good time. On va passer un bon moment.
Je n’aime pas a good time, je n’aime pas un bon moment.
Quand j’entends a good time bon moment, je ressens un goût-de-time,
un goût de boboment, de boniment qui ment. D’un coup d’un seul je ressens la platitude de la mauvaiseté, l’ungood de tous les autres moments et de tous les jours et de tout le reste de la vie.
Quand on a passé un bon moment, c’est le passé que j’entends. Quand on a passé un bon moment, c’est qu’avant et après on passe des temps idiots, des mauvais temps, jusqu’à ce qu’on parvienne de nouveau à se découper un morceau, un morceau de vie, un gros moment bien à point, servi par toute une clique bien chauffée bien chauffante, un morceau de vie bien rouge feu dont on s’empiffre pour se gaver à fond à donf’ de ce bon moment good time, pour s’engraisser s’emplir se saturer se gâter s’embecquer se combler de chair appâtée de goodtimebonmoment.
Et avant même que ne commence le bon moment qu’on nous annonce comme allant être un drôle de bon moment qu’on va passer, on sent déjà qu’effectivement il va passer c’est déjà comme s’il était passé on va le passer ce moment ce good time et on va s’assurer qu’il passe on va nous le vérifier régulièrement est-ce que vous passez un bon good time n’est-ce pas que vous passez un bon moment, dites-le, criez-le, quoi ? comment ? j’ai rien entendu plus fort plus fort allez Paris ça va Paris ça va Tokyo ça va Berlin ça va New York ? Vous êtes avec nous pour ce bon moment ? Alors twittez-le n’hésitez pas, que le monde entier sache que vous vivez ce bon moment !
Et déjà s’amorce le début de l’approche de la fin du bon moment où on sent on nous fait sentir on nous pré-annonce puis on nous annonce qu’elle va venir la fin du good time allez cette fois c’est la dernière et ainsi toute la fin du bon moment est lentement, inexorablement gâchée par la prise de conscience bien appuyée, bien contendante de la fin hélas hélas la fin de ce si bon moment.

Patrick Le Divenah