Accueil > Mots-clés > Auteurs cités > Patrice Queneau

Patrice Queneau

Membre de l’Académie nationale de médecine depuis 2003, Patrice Queneau est professeur émérite de thérapeutique à la Faculté de médecine de Saint-Étienne. Il a été président de l’Association pédagogique nationale pour l’enseignement de la thérapeutique (Apnet) (1985-2005) et de la European Network of Therapeutics Teachers (Enott) depuis 1992. Chef du service de Médecine interne et de thérapeutique du CHU de Saint-Étienne (1979-2003), vice-président de l’Université de Saint-Étienne (1978-1979), doyen de la Faculté de médecine de Saint-Étienne (1979-1997), il est l’auteur d’un rapport de mission ministérielle sur la iatrogénie médicamenteuse et sa prévention (1997), de nombreux ouvrages de médecine, parmi lesquels : Le Médecin, le Malade et la Douleur (avec Gérard Ostermann et l’Apnet, 4e éd., Masson, 2004) et plusieurs ouvrages destinés au grand public : Soulager la douleur (avec Gérard Ostermann, Odile Jacob, 1998) ; Le malade n’est pas un numéro ! Sauver la médecine (avec Damien Mascret, Odile Jacob, 2004) ; La Douleur à bras-le-corps (avec Gérard Ostermann et Pierre Grandmottet, dessins de Piem, Médicis, 2007), et plus récemment : S’il te plaît, décroche-moi la lune ! (autoédité, 2008, prix de poésie 2010 de la Société des écrivains lyonnais et rhônalpins [Sélyre]) ; Être médecin à Villiers-le-Bel. Une éthique au quotidien. Hommage au Docteur Lionel Bécour (avec B. Bécour, L’Harmattan, 2010) ; La Douceur du piano de ma mère (L’Harmattan, 2011).
Il a collaboré aux n° 36-37 de la revue Passage d’encres, « Pourquoi le français » (2009).
Patrice Queneau